L’essentiel à savoir sur le portage salarial

L’essentiel à savoir sur le portage salarial

Ayant fait son entrée sur le marché depuis quelques années, le portage salarial fait de plus en plus parler de lui. Zone de prédilection de certains, encore une nouveauté pour d’autres, c’est une nouvelle forme de contrat de travail qui pourrait peut-être changer votre avenir financier. Le point.

Un contrat de travail à trois parties

Quand on pense à la définition que peut avoir un contrat de portage salarial, la première phrase qui nous vient à l’esprit est que « c’est une forme de contrat de travail à trois parties ». Il engage notamment les responsabilités du salarié qui exécute le travail, du site qui l’a recommandé et du client.
Le prestataire en question est défini ici comme étant un « salarié porté ». La plateforme qui l’a envoyé sera « l’entreprise mère » et le client est le commanditaire de la prestation ainsi que celui qui profite de l’intervention.
Dit plus simplement, il s’agit d’un genre de sous-traitance. Une plateforme prospecte et se tague pouvoir proposer toute une panoplie de service à telle ou telle clientèle. Quand cette dernière fera appel à elle, elle enverra des travailleurs indépendants qui lui sont affiliés exécuter la prestation.

Des avantages pour le salarié porté

C’est le salarié porté qui profite le plus de cette situation. Et pour cause, il aura un statut à mi-chemin entre ceux d’un salarié à temps plein et d’un travailleur indépendant. Il aura donc un revenu stable par mois, dans la mesure où bénéficiera de la renommée de son entreprise de portage salarial pour trouver des contrats. Selon les sondages, les indépendants gagnent presque deux fois plus de revenus en devenant un salarié porté. Mais en même temps, il pourra gérer son propre emploi du temps en fonction des objectifs qu’ils souhaitent atteindre.
En plus d’une certaine liberté dans la gestion du temps, le salarié porté aura une couverture médicale et une retraite ainsi que des droits sociaux comme n’importe quel employé. Il n’aura pas à se déclarer en tant que travailleur indépendant. Après tout, il devra rendre des comptes à l’entreprise mère après chaque intervention ou prospection propre qu’il a faite de son côté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
fr_FRFrench