Le parcours pour accéder au métier de sommelier

Le parcours pour accéder au métier de sommelier

Le métier de sommelier, bien sûr, n’est pas l’apanage des hommes. Les femmes peuvent aussi accéder à ce poste et on constate par ailleurs un nombre accru de femmes qui se dirigent vers ce métier. Auparavant en effet, le métier était exclusivement masculin, mais avec le temps, le métier s’est ouvert aussi aux femmes. En fait, c’est quoi être sommelier ? En gros, un sommelier est un spécialiste des vins, principalement, mais pas seulement. Il est aussi spécialiste des alcools, des champagnes et des liqueurs au sein des hôtels haut de gamme et dans les restaurants gastronomiques. Donc, c’est uniquement dans des établissements de luxe qu’un sommelier opère. Ses missions consistent à donner des conseils par rapport aux vins qu’il faut servir, il peut aussi conseiller directement des clients sur le meilleur vin qu’ils doivent prendre pour accompagner leur repas. Parfois, c’est lui-même qui sert les vins aux clients à table. Et en règle générale, il s’occupe de la gestion de la cave de l’hôtel ou du restaurant où il officie.

Comment faire pour devenir sommelier ?

Il faut de solides études pour devenir sommelier. Mais de nombreuses formations sont accessibles à partir du bac. Ceux qui détiennent le niveau bac peuvent doivent obtenir le BP ou brevet professionnel sommelier après un CAP. Ce diplôme permet de devenir en premier lieu assistant de sommelier. La MC ou mention complémentaire sommellerie est aussi possible après le bac ou un CAP. Ce diplôme, par contre, permet d’accéder au poste de sommelier en titre. Les diplômes suivants sont obligatoires : CAP restaurant, bac techno STHR pour sciences et technologies de l’hôtellerie et de la restauration, et bac pro commercialisation et services en restauration. D’un autre côté, pour ceux qui ont un niveau bac+2, un BTS management en hôtellerie-restauration option management d’une unité de restauration. Et il faut se rappeler que le métier de sommelier exige, la plupart du temps, la maîtrise de l’anglais ou d’une autre langue étrangère supplémentaire. Le fait est que, souvent, dans les grands hôtels comme dans les restaurants étoilés, beaucoup de clients sont des étrangers, d’où la nécessité de parler prioritairement l’anglais.

Vers quelle évolution ?

Un sommelier peut-il espérer évoluer dans sa carrière ? La réponse est oui, pas systématiquement et pas toujours mais c’est possible. En fait, il faut avoir une très grande expérience et des résultats très positifs pour évoluer. Un sommelier peut donc, dans certains cas, travailler pour un cru classé ou encore dans une grande surface en tant que représentant commercial. C’est assez rare mais cela peut arriver. Mais l’évolution de carrière peut s’opérer au sein même de l’établissement où il travaille. Ce qui veut dire que d’assistant sommelier, il peut passer sommelier, puis chef sommelier. Tout dépend du contexte et de l’envergure de l’établissement en question. Mais une autre opportunité qui se présente parfois à un sommelier, c’est de travailler à l’étranger. Soit parce que le sommelier aura déposé son dossier auprès d’un restaurant ou d’un hôtel de prestige à l’étranger, soit un de ces établissements l’aura remarqué et débauché. En tout cas, un débutant dans le métier touche le SMIC et une fois confirmé, il peut gagner jusqu’à 3 000 euros brut, et en plus, toucher des primes et des pourboires, selon l’établissement où il travaille. En fait, tout dépend de la renommée et de l’envergure de l’établissement. Il faut savoir que détenir le titre de meilleur sommelier du monde ouvre bien des portes et permet de gagner un salaire encore plus important. C’est donc un concours à envisager pour ceux que cela intéresse.

Un métier qui met au contact des gens

Le sommelier en général est en contact avec les clients. Bien sûr, la plupart du temps, il officie dans les caves et se charge de la gestion de celles-ci. De plus, il s’occupe de la réception des commandes de vins, il vérifie chacune des livraisons. Le décapsulage relève également de ses fonctions, de même que le rangement, le stockage et la surveillance des vins. Bien des fois, même l’achat des vins lui échoit, parce qu’il est censé choisir les meilleurs vins. Dans ce cas, il est amené à se déplacer, jusque dans les vignobles, que ce soit en France ou même parfois à l’étranger. Mais à la salle de restaurant, c’est lui qui présente la carte des vins aux clients, les conseille en fonction des repas commandés par ceux-ci. Avant de servir le vin, il s’assure que celui-ci est à la bonne température, il l’ouvre devant les clients et les sert.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench